Comment développer la confiance en soi pour trouver sa place

//Comment développer la confiance en soi pour trouver sa place

Comment développer la confiance en soi pour trouver sa place

Développer la confiance en soi est devenue une priorité pour les femmes. Et même si la société a évolué de manière significative en leur faveur, certaines d’entre nous ont encore du mal à trouver la place qui leur revient. La faute à des inégalités persistantes, mais aussi à un manque de confiance en soi. Nous verrons dans cet article à quoi c’est dû et comment développer la confiance en soi pour trouver sa place dans le monde d’aujourd’hui. 

Inégalités professionnelles entre hommes et femmes

comment_développer_confiance_en_soiSelon le rapport mondial 2016 sur la parité entre hommes et femmes du Forum économique mondial, il faudrait attendre 2186 pour que l’égalité économique entre les deux sexes soit bien réelle. En attendant, les inégalités se confirment au quotidien. Aujourd’hui, dans certains secteurs, les femmes continuent de toucher entre 18 et 25% en moins du salaire des hommes et se voient plus souvent imposer des temps partiels.

La plupart d’entre elles n’osent pas parler d’argent et encore moins demander une augmentation. Elles n’ont pas été éduquées dans ce sens et acceptent certaines situations sans chercher à les remettre en question.

Néanmoins, cela n’est pas une raison pour s’effacer car le manque de confiance en soi représente le premier frein à l’épanouissement personnel et professionnel.

 

Conditionnées à faire moins bien

Avez-vous déjà entendu parler de l’effet « Golem » ? Force obscure de l’effet Pygmalion, il consiste à placer peu d’espoir en une personne. Question stimulation, difficile de faire pire. Or, dès le lycée, les garçons sont très vite valorisés au détriment des filles. Reconnus pour leur esprit soi-disant cartésien, on les pousse vers la filière scientifique (la « voie royale ») tandis que les filles, prétendument dans l’émotion et l’empathie, sont pressées vers la filière littéraire.

 

Résistance des mentalités féminines pour développer la confiance en soi 

 « Confidence gap »  désigne l’écart de confiance en soi qui sépare les hommes et les femmes dans le monde du travail. Les femmes ont tendance à freiner leur ambition personnelle par peur de l’échec ou de devoir sacrifier une partie de leur vie familiale. Statistiquement, beaucoup moins de femmes occupent des postes de direction. Pas étonnant lorsque l’on sait qu’à compétences égales, un manque de confiance en soi se révèle pénalisant pour occuper un poste à responsabilité.

Prendre confiance pour s’accomplir et trouver sa place dans le monde d’aujourd’hui demande un travail sur soi. Au-delà des disparités salariales entre hommes et femmes, il existe également un certain nombre de croyances limitantes qu’il faut dépasser pour pouvoir se réapproprier notre plein potentiel.

 

 

Les plus significatives étant :

Le doute ou sentiment d’incertitude

Combien de fois lorsque vous avez une idée vous demandez-vous si cela vaut vraiment la peine, si vous êtes la bonne personne pour cela, si vous en êtes capable, si vous avez toutes les compétences, si ce n’est pas trop ceci ou trop cela…les femmes ont une capacité incroyable à douter d’elles-mêmes, à se remettre en question pour finalement trop souvent se laisser dépasser par leurs peurs. Se remettre en question c’est bien, mais pas tout le temps, ni sur tous les sujets.

Il faut savoir, parfois, mettre sur pause et simplement apprécier ce que nous faisons déjà de bien, voire même très bien.

Mantra : Même si je doute, je m’accueille dans ma vulnérabilité et j’avance.

 

La sensation de ne pas mériter ce qui m’arrive

Sous entendu qui suis-je MOI pour prendre cette place, pour oser donner mon avis ou même pour prendre du plaisir dans ce que je fais et que ce soit facile. Et même si nous rejoignons là le terrain de l’estime de soi, il n’est pas rare que les deux soient intimement liées. Nombre d’entre nous ont été éduqués-ées avec la croyance (subliminale) que les choses doivent être difficiles pour qu’elles soient méritées et appréciées.

Si c’est trop facile cela pourrait sembler anormal et créer un doute sur la valeur de l’action. Nous pourrions même passer pour un imposteur. Et petit à petit le niveau de confiance en soi se retrouve à la baisse jusqu’à ce que nous trouvions une autre occasion de nous rassurer et de regonfler notre capital. Et c’est la sensation du yoyo. Up and down.

 

Mantra : les choses peuvent être douces et faciles pour moi et je les accueille avec bonheur.

 

Le besoin irréaliste de vouloir être parfaite 

Les femmes passent une bonne partie de leur vie à essayer d’être parfaite pour correspondre aux clichés que leur renvoie la société. Entre manque de confiance en soi et besoin d‘être aimées elles naviguent sur un océan d’incertitudes et d’illusions.

Oser se montrer dans son imperfection c’est oser se montrer dans sa vulnérabilité, et même si c’est parfois difficile, cela nous rend plus humain et nous permet de toucher le cœur des gens, car il faut bien le dire, la perfection, c’est ennuyeux !

Mantra : je lâche la perfection, je m’amuse et je profite de la vie.

 

Ce qu’il faut savoir sur la confiance en soi :

La confiance en soi est comme un muscle qu’il faut travailler régulièrement pour le maintenir en forme. Elle agit d’après des règles très personnelles, qui implique tout votre être et votre corps et qui échappe aux règles de l’intellect.

Une chose importante à retenir est que ce n’est qu’en la mettant à l’épreuve que vous pourrez la faire fructifier. Alors n’attendez-plus, allez-y !

A votre rythme, petit à petit, pas à pas. Choisissez dans un premier temps de vous entraîner dans un domaine accessible pour vous. Si vous n’avez jamais fait de randonnée ne visez pas de suite de vouloir gravir de le sommet de l’Everest, fixez-vous un premier objectif atteignable, une montagne près de chez vous. Mais gardez en tête que l’Everest est votre objectif final. Et vous verrez petit à petit votre regard sur vous changera.

 

 

Lors des séances de coaching ou de thérapie que je donne j’entends souvent des personnes se plaindre de ne pas être au top tout le temps, à 100% de leur capacité avec une confiance en elles absolue. Je suis à chaque fois étonnée qu’on puisse avoir cette croyance, nous sommes des êtres humains avec nos fragilités, nos coups de fatigues, nos problèmes à résoudre, la vie quoi !

Comment pouvons-nous encore imaginer que pour certaines personnes la confiance en soi est une constante, une ligne droite sans embuches ?

Si vous sentez que c’est le moment pour vous de prendre votre vie en mail et d’agir, de revoir vos priorités, de poser des limites et de mieux organiser votre vie professionnelle, prenez rendez-vous pour une séance découverte avec moi.

Il est temps d’arrêter de croire tout ce que l’on essaye de vous faire croire et d’avancer en conscience. La confiance en vous viendra le jour où vous vous accepterez tel-le que vous êtes et que vous serez prêt-e à avancer à partir de là : avec vos peurs, vos faiblesses, vos doutes et que vous comprendrez que cet idéal auquel vous aspirez n’existe pas. Ce qui compte et qui a de la valeur c’est vous, aujourd’hui. Ce qui est important c’est comment vous allez pouvoir faire fructifier ce capital personnel à partir de là où vous en êtes.

Vous ne partez pas de rien, ni de zéro, commencez par vous féliciter d’être là où vous en êtes, regardez ce que vous avez fait de bien dans votre vie, mettez une fleur dans vos cheveux, un sourire sur vos lèvres et avancez.

 

Catherine Oberlé

Psy – Coach – Auteure – Conférencière

Fondatrice de l’Académie du Féminin

Auteure de “Domptez vos peurs et libérez votre féminin”

Révélatrice de talents et développeuse de carrière pour les femmes audacieuses, authentiques et spirituelles.

 

 

A lire également :

Autres articles à lire

2018-10-23T16:05:38+00:00
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience de navigation. Ok