Les femmes, l’argent et le plaisir

//Les femmes, l’argent et le plaisir

Les femmes, l’argent et le plaisir

Saviez-vous que l’argent fait partie des trois sujets tabous* que la majorité des personnes préfère éviter d’aborder de peur d’être mal jugée ? Comme s’il y avait quelque chose d’obscène à en parler.

J’ai constaté tout au long de ma vie, que beaucoup de femmes (et j’en ai fait partie) ont du mal à se valoriser et à demander ce à quoi elles ont droit.

Pour la plupart d’entre nous, demander une augmentation représente un effort considérable et réclamer son dû semble parfois mission impossible.

 

Les femmes pensent que la valeur ne se marchande pas

les femmes_l-argent_plaisirLa plupart des femmes restent persuadées que leur valeur ne se marchande pas, que les choses devraient venir naturellement et qu’elles ne devraient pas avoir à demander.

Elles confondent action et émotion. Et j’irai même jusqu’à dire que pour certaines, notamment dans le domaine du bien-être et de la thérapie, l’image de la prostituée qui se fait payer n’est pas loin.

Pour sortir de cette image il est important de se détacher de certaines représentations, se décoller du côté affectif afin de retrouver une liberté d’action.

Il est surtout temps de tordre le cou à toutes ces croyances qui nous empêchent d’avoir une relation simple et saine avec l’argent dans laquelle il n’est pas question de se rabaisser ou de se dénigrer.

 

Nous sommes toutes conditionnées par notre environnement familial, par la société dans laquelle nous vivons et le milieu culturel dans lequel nous évoluons. Tous ces conditionnement ont généré des croyances qui impactent directement notre rapport à l’argent. Il est donc important de pouvoir explorer ces croyances afin de pouvoir les remettre en question, voire s’en détacher.

A une époque où, de plus en plus de personnes cherchent à donner du sens à leur vie et à retrouver des valeurs saines sur lesquelles s’appuyer, l’argent fait partie des sujets qu’il est tentant de mettre de côté, voire même de diaboliser.

Mais ce n’est pas la solution !

 

L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue

Il vaut mieux regarder le sujet en face plutôt que de le fuir. Mettre de la conscience sur ce qui nous dérange et/ou nous attire afin de ne pas être agit dans l’ombre de notre inconscient.

Avoir une relation claire avec l’argent permet de savoir où l’on se situe dans notre vie, nos projets, nos désirs, notre couple et de s’incarner pleinement dans notre vie. S’il est vrai que l’argent ne fait pas le bonheur, il contribue néanmoins à nous rendre la vie plus facile. Et contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire, ce n’est pas un ennemi à abattre à tout prix. Chacun est responsable de sa vie et de la relation qu’il/elle entretient avec l’argent. Arrêtons de critiquer, râler, juger et allons voir de quoi est faite notre relation à l’argent.

L’argent est une des premières causes de conflit dans un couple et bien souvent lorsque le couple bat de l’aile c’est sur ce thème que le conflit va se cristalliser. Aussi est-il important de savoir en parler avec simplicité et assurance. J’ai vu trop de femmes qui, sous prétexte de ne pas « savoir faire » avec l’argent ou ne pas « savoir parler » d’argent était prête à baisser les bras et ne pas défendre leurs droits.



L’argent est une énergie neutre au service de chacune

C’est un sujet qui est vraiment sensible parce qu’il touche à quelque chose de très intime en nous. Certaines personnes n’osent pas parler d’argent sous peine de créer des conflits ou d’être étiquetées « vénale » ou « intéressée ». Comme si c’était sale de parler d’argent ou rabaissant.

Pour retrouver une relation saine avec l’argent, il est urgent pour les femmes de se libérer du regard négatif qu’elles portent sur elles-mêmes et sur l’argent. De lâcher le poids émotionnel qui y est lié afin de pouvoir utiliser l’argent pour ce qu’il est : une énergie neutre, au service de chacune.

Gagner de l’argent est une chose normale dans notre société, et même indispensable pour vivre si nous ne voulons pas être dépendante du système. Cela nous permet d’être autonome, de choisir notre vie, et, pourquoi pas, de prendre du bon temps.

« Mais comment sortir de la honte et de la culpabilité de gagner de l’argent en faisant quelque chose que j’aime, qui me procure du plaisir ? » M’a dit un jour une cliente artiste peintre.

Le chemin est peut-être encore long pour en arriver là, mais c’est à chacune d’entre nous de participer à cette évolution. En sortant des rails et en osant faire ce que nous aimons et qui nous procure de la joie et du plaisir.

Diaboliser l’argent revient à se couper d’une énergie importante et puissante. Il est plus intéressant et judicieux de l’intégrer dans sa vie en lui donnant la juste place, ni trop, ni trop peu, afin que cette énergie soit au service de la vie.

 

Pour travailler cette relation particulière et donner à toutes les femmes l’opportunité d’avancer sur ce sujet j’ai intégré dans la formation personnelle que je propose un module spécifique sur ce sujet. Pour connaitre les prochains stages sur le thème de l’argent, c’est ICI

* les deux autres sujet tabous sont : la sexualité et la mort.

Voir l’article paru dans “Psychologies” magazine du mois de septembre 2017 rubrique “Croire en soi”. Cécile Guéret Journaliste a participé au stage qui a eu lieu en Belgique et témoigne de ce qu’elle a vécu.

 

 

 

 

 

 

 

Si vous sentez que c’est le moment pour vous de prendre votre vie en main et d’agir, de revoir vos priorités, de poser des limites et de mieux organiser votre vie professionnelle, prenez rendez-vous pour une séance découverte avec moi.

Catherine Oberlé

Psy – Coach – Auteure – Conférencière

Fondatrice de l’Académie du Féminin

Auteure de “Domptez vos peurs et libérez votre féminin”

Révélatrice de talents et développeuse de carrière pour les femmes audacieuses, authentiques et spirituelles.

 

Autres articles à lire

2018-12-04T09:51:39+00:00
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience de navigation. Ok